Pompidou et le Lot : comme une évidence

 

« Obstination et prudence, ces vertus paysannes »

A son décès, la presse revient sur ses origines.

Pour « le Monde », Pierre Viansson-Ponté brosse un portrait de Georges Pompidou qu’il intitule « L’obstination et la prudence, ces vertus paysannes ». Le journaliste écrit que «  de ses pieds dans la terre, il a hérité le gros bon sens et le mépris du cliquant ». Ainsi les valeurs paysannes : goût du travail, sens de l’économie, esprit d’initiative sont-elles reconnues universelles. C’est particulièrement vrai en temps de crise puisque quelques mois après le premier choc pétrolier, le Président aurait aimé que les paysans servent de modèle aux Français. Il voyait en eux un élément de solidité, d’équilibre et de force pour le pays tout entier.

André Décup , La Vie Quercynoise.  

 

 

« Je retrouve à Cajarc les joies des vacances paysannes de mon enfance…

C’est un endroit merveilleux pour la santé. Climat sec et doux, pays superbe »

Écrit le nouveau Premier ministre en janvier 1963

 

 

 

« Il incarnait véritablement une certaine idée de la France, celle du sens de l’honneur, érigeant le devoir en vertu et faisant appel quotidiennement à un bon sens terrien qui puisse ses racines au plus lointain de notre histoire.»

Bernard Pons, ancien Secrétaire d’Etat et ancien Député du Lot

 

 Ici sera, à partir de 1962, son lieu de repos et de détente avec une « couleur du ciel comparable à celui de la Grèce. »

A propos de Cajarc, Claude POMPIDOU.